Mobilisation générale contre le Covid-19 à Bejaia

Pandémie. Depuis l’apparition des premiers cas dans la wilaya de Blida, l’alerte a été donnée à travers tout le territoire de la wilaya de Bejaia, grâce aux réseaux sociaux et autres moyens de communications via lesquels ont été les appels à un respect strict des instructions des spécialistes pour éviter la propagation de ce virus.

Ces deux derniers jours, l’alerte est au maximum. Des volontaires sillonnent quartiers par quartier la ville, villages et autres localités de la wilaya. Cette action préventive est menée au moyen de mégaphones mis à leur disposition par des privés, appelant les citoyens à rester confinés chez eux et à ne sortir qu’en cas de nécessité absolue. Comme se rendre chez l’épicier  ou le boulanger du coin.

Dans la matinée d’hier, le wali de Bejaia a rencontré dans son bureau des représentants du FCE, des responsables du complexe Alcost spécialisé dans le textile, ainsi que d’autres opérateurs privés et publics, pour parer ensemble à une éventuelle propagation.

Jusqu’à hier, la wilaya de Bejaia compte officiellement deux cas avérés comme l’indiquent des sources crédibles même si les responsables de la santé au niveau de la wilaya n’en évoquent qu’un seul, un sujet âgé de 42 ans en voie de rétablissement à l’hôpital Frantz Fanon.

La ville de Bougie ainsi que la majorité de toutes les localités de la wilaya sont en mode «off», à l’exception des rares véhicules qui circulent dans certains axes routiers ou de rares passants en quête d’un marchand de fruits et légumes ou un magasin d’alimentation générale encore ouvert.

Il est tout de même important de signaler que les entreprises économiques privées et publiques continuent à fonctionner le plus normalement du monde. Tout comme d’ailleurs les ports de marchandises, pétrolier et de pêche qui n’ont pas cessé leur activité.

Dans l’administration publique, les travailleurs concernés par le décret présidentiel signé avant-hier ont commencé à quitter leurs postes de travail hier à 10h du matin. Les personnels dont la mission ne répond pas aux conditions arrêtées dans ce décret, ont accompli leur journée de travail le plus normalement du monde.

Bbker Amrani