Les joueurs s’entrainent malgré la fermeture des stades

Préparatifs. Ca fait  maintenant presque une dizaine de jours  que le ministère de la jeunesse et des sports, sur instruction  du président de la république, a décidé au début de faire jouer toutes les  compétitions sportives sans public avant d’en ajouter une autre dose préventive en gelant tous les championnats jusqu’au 5 avril prochain tout en fermant toutes les infrastructures sportives. Les entraineurs du  MOB et de  la JSMB,  qui ont joué leur dernier match le  14 mars derniers, étaient forcés à libérer les joueurs le lendemain du  derby Bejaoui pour une durée indéterminée tout en attendant un signal des hautes sphères du pays. Hadjar Cherif, entraineur du MOB, que nous avons joint nous a assuré sur ce sujet : ‘’ la vie  des personnes n’a pas de prix devant un entrainement ou un match  de football et  on doit s’adapter avec les décisions prises par les responsables du pays. On a fixé des programmes de travail pour chaque joueur afin de travailler chez eux en individuel pour maintenir un peu la forme  car c’est la seule solution que nous disposons actuellement. On va attendre l’évolution des choses  avec  cette pandémie qui commence  à prendre de l’ampleur sur toute la planète et le 5 avril prochain, des décisions définitives seront prises.’’  Sur un autre volet, les joueurs du MOB ont soulevé à la fin du match derby le problème financier qui reste suspendu jusqu’au versement de la subvention de l ‘APC, qui avoisine les 2,5 milliards, qui  s’effectuera  à la fin de cette semaine. le président  Bennai  a rassuré les joueurs qu’ils auront dans les comptes au plus-tard ce jeudi un salaire et la prime du derby qui est de l’ordre de 20 millions de centimes.  Du côté de la  JSMB, c’est la même situation après le report de toute compétition, l’interdiction de tout regroupement et la fermeture  du stade de l’unité maghrébine. Les joueurs qui ont été libérés tous après le derby, s’entrainement chez eux individuellement pour maintenir au maximum la forme. Said Hamouche, entraineur de la JSMB  était un peu  perdu après les dernières décisions : ‘’ honnêtement, on est  dans une situation plus que complexe. Au début, on a cru que sauf la compétition était suspendue, alors on a tracé un programme  avec un stage d’une dizaine de jours mais comme tout est suspendue, alors on a fixé un travail individuel pour chaque joueur qu’il doit appliquer chez lui. Je dois avouer que c’est très difficile  de gérer cette situation et on attend avec impatience  une décision finale pour prendre les solutions adéquates.’’  Les amoureux  du football Bejaoui  attendent l’évolution des choses et la fin de cette situation de psychose que vit  l’algérien depuis l’apparition du premier cas  de coronavirus  et du premier décès en souhaitant un  retour   rapide à la normal.

Zahir Hamour